Les Marchés de Noël

Les marchés de Noël naissent en Alsace

 

Les marchés de Noël sont la tradition de l’Alsace et apparaissent en même temps que le début de l’avent. Au début les marchés de Noël ne se faisaient que dans les grandes villes, actuellement ils s’étendent jusque dans nos campagnes. Ces derniers sont souvent animés par des crèches vivantes et les légendes de Noël.

On y trouve vin chaud, bredele (biscuits) de Noël, accessoires pour le sapin, crèches, santons, artisanat divers, jouets, sucrerie en tout genre.

Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIVe siècle en Allemagne et en Alsace, sous l’appellation « Marché de Saint Nicolas ».
Le premier document relatant un marché de Noël est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe, évoquant un « Striezelmarkt » qui a eu lieu à Dresde le lundi précédent Noël.
Plus tard, la Réforme a perpétué la tradition en le rebaptisant « ChristKindlMarkt » (marché de l’Enfant Christ) pour lutter contre le culte des saints. Le marché de Noël de Strasbourg date de 1570, celui de Nuremberg de 1628.

Au XIXe siècle, le ChristKindelsmarkt se tenait au Frohnhof (place aux corvées) entre la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, le palais des Rohan de Strasbourg et le musée de l’Œuvre Notre-Dame (actuelle place du château) et avait lieu lieu 8 jours avant Noël et jusqu’à la messe de minuit.

Un important renouveau, considéré comme commercial, a eu lieu au milieu des années 1990.

De nombreuses villes en Europe ont instauré leurs propre marché de Noël avec des chalets et parfois des attractions.