Noël : Croyances-Superstitions

 

Alsace

Des croyances datant des fêtes païennes qui coïncidaient avec la célébration chrétienne prétendent que la veille de Noël est une nuit bien étrange et merveilleuse, les pires malheurs pouvant arriver comme les plus magiques coups du sort... 



Aux douze coups de minuit, bien des choses peuvent se passer :

Malheur à ceux qui n'assistent pas à la messe. Etre au lit pendant ce temps engendre des cauchemars pour toute l'année. En revanche, assister aux trois messes de la Nativité (celle de minuit, celle de l'aurore et celle du 25 décembre) protège des fantômes et de tout autre forme de danger, sur terre comme sur mer, de la foudre, du feu et de l'eau... 



Pour ceux qui sont présents à la messe de Noël, il est préférable de rester assis jusqu'à la fin, car si l'on sort pendant la Consécration, on risque de tomber sur les morts faisant procession dans les rues !

Quand sonnent les douze coups de minuit, les morts reviennent dans leurs anciennes maisons pour avoir leur part du repas de réveillon. Il faut laisser les portes ouvertes pour leur permettre ensuite de s'en aller.

Au premier coup de minuit les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, qui disparaissent dès le douzième coup ! 



Pendant cette nuit unique et spéciale, de nombreux miracles s'apparentent à l'or :
Si l'on trouve un noisetier, il y a des chances pour qu'un rameau d'or y pousse : parvenir à le couper entre les douze coups de minuit assure richesse pour la vie. Mais gare à celui qui n'est pas suffisamment rapide, car si la branche n'est pas sciée à temps il rejoindra les morts...

Si l'on creuse un trou à minuit dans un cimetière cette nuit-là, on trouve une fortune en or...

Si l'on est en Bretagne, il faut savoir que les menhirs de Carnac, qui cachent de somptueux trésors, tournent trois fois sur place puis vont se tremper dans l'océan à cette heure précise : c'est le moment d'aller chercher les pièces d'or enfouies à leurs emplacements. Attention de ne pas se faire étourdir à la vue de tant de richesses, s'attarder est risquer de se faire piéger par le menhir rentrant de son bain de minuit !  



Durant la nuit magique, la nature est... surnaturelle : les montagnes, les mers et les vallées s'entrouvrent pour montrer leurs riches trésors. L'eau des sources se transforme en vin... et celui qui en boit sera en bonne santé toute l'année. Des branches de noisetiers se transforment en or et possèdent un grand pouvoir. Si on coupe une branche d'arbre fruitier entre 11 heures et minuit, qu'on la met dans une bouteille d'eau, elle se couvrira de fleurs 30 jours après. Mieux... toute prière dite à ce moment-là, sera exaucée.  



A minuit, les animaux des fermes sont dotés magiquement de la parole. Ils se mettent à parler entre eux, notamment pour se faire des confidences sur leur maître les humains. Il ne faut surtout pas les écouter, sous peine de devenir muet ou pire, de mourir. Ou bien ces animaux s'agenouillent dans l'étable, à minuit, en référence à l'Enfant Jésus.

Les morts reviennent dans leurs anciennes maisons quand sonnent les 12 coups de minuit, pour prendre leur part du repas de réveillon. Ou bien ils sortent de leur tombe pour s'agenouiller devant le curé qui les attend dans le cimetière pour dire des prières. Après quoi, ils regagnent leur cercueil en silence.

  

Ceux qui récitent mille Ave durant la journée du 24 décembre (tout en vaquant à leurs occupations) peuvent obtenir une grâce spéciale.

Quant aux jeunes filles, autrefois elles ne rataient pas l'occasion de la nuit de Noël pour tout savoir sur l'élu de leur coeur ou les initiales du futur : faire fondre du plomb et le laisser couler dans l'eau froide à travers l'anneau d'une clé; remplir une bassine d'eau et la mettre à geler sur la fenêtre ; éplucher une pomme, en conserver la pelure (qui devait être impérativement en un seul ruban continu), disposer cette pelure de façon qu'elle reprenne la forme initiale de la pomme et la jeter ensuite par terre en la lançant par-dessus la tête... tout ceci pour ensuite déchiffrer les formes obtenues qui devaient donner les fameuses initiales.

S'embrasser sous le gui porte bonheur devient promesse de mariage pour les amoureux…

 

Toute la journée du 24 décembre est favorable aux sorciers. Ce jour-là, il ne faut rien prêter des objets de la maison sous peine d'un maléfice, de même qu'il vaut mieux ne pas recevoir le soir une personne n'appartenant pas à la famille pour éviter le malheur.

Mais aussi, au contraire, la nuit de Noël enlève tout pouvoir aux mauvais esprits et aux sorciers, en raison de son caractère sacré. Le diable lui-même meurt au moment où naît le Sauveur du monde. Et pour signifier ses funérailles aux fidèles, autrefois la grosse cloche des églises sonnait le glas une heure avant la messe de minuit…

La veille de Noël est dédiée à la méditation et à la famille. La famille, assemblée autour du dîner, devait garder recueillement jusqu'à la messe de minuit.

Quiconque se verrait jouer aux cartes, même en sa demeure, aurait la visite d'un étrange personnage cornu, aux longues jambes et doté d'énormes sabots, genre mi-homme, mi-bouc énorme, qui entrait brusquement dans la maison et viendrait écraser ceux qui ne respectent pas la tradition...

 

 Les Bêtes devaient être nourries avant la tombée de la nuit puis ne plus retourner les voir de toute la soirée.
Quiconque y retournerait et les découvrirait, comme dit précedemment, mourrait sur le champs en ayant vu la Mort en personne surgir derrière lui.
Sur la table où proche de la table se trouvait toujours une assiette en plus, pour accueillir le pauvre de la rue, mais aussi dans le cas où Joseph et marie cherchaient un logement...
Souvent, un autre assiette était placée à l'entrée ou dans le couloir, au cas de retour des ses morts, afin qu'ils puissent participer au festin de famille...
Il ne fallait surtoût pas sortir de la pièce où se réunissait la famille, sinon les aïeuls emportait le corps et l'âme...

Si l'on veut être heureux toute l'année, il faut allumer les bougies de l'arbre de Noël avec une seule allumette.

 

 Toute la journée du 24 décembre est favorable aux sorciers.

Il ne faut rien prêter des objets de la maison et il est préférable de ne pas recevoir le soir une personne n'appartenant pas à la famille pour éviter tout maléfice ou malheur.

La veille de Noël :

La bûche de Noël doit être allumée par un morceau de la bûche utilisée le Noël précédent. Ainsi, aucun mauvais esprit ne peut entrer dans la maison. Les restes de la bûche portent chance et sont une protection contre la foudre ou le feu.

Les bougies de Noël doivent brûler jusqu'au matin de Noël et ne doivent pas être déplacées jusqu’à ce qu’on les éteigne.

Manger une pomme la veille de Noël assure la santé pour la prochaine année.

S'embrasser sous le gui devient promesse de mariage pour les amoureux…

J'espère que vous avez aimé revivre ces croyances anciennes.

Joyeux Noël à tous.