Le Sapin : Histoire et Légende


Au XIème siècle, l’arbre de noël, garni de pommes rouges et d’hosties, symbolisait l’arbre du paradis.

C’est au XIIème siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisement en Alsace.

On le mentionne pour la première fois comme “arbre de noël” en Alsace en 1521...


Au XIVème siècle, les décorations étaient composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux. A cette même époque, l’étoile au sommet de l’arbre, symbole de l’étoile de Bethleem commença à se répandre. Ce sont les protestants en 1560 qui développèrent la tradition du sapin de noël pour se démarquer des catholiques.

D'abord petites branches suspendues et ornées au plafond, l'arbre trouve petit à petit sa place sur un pied, au sol...

 


Au XVIIème et XVIIIème siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilisait des coquilles de noix remplies d’huile à la surface desquelles des mêches flottaient ou des chandelles souples nouées autour des branches.


Une chronique de la ville de Sélestat écrite par Balthasar Beck en 1521 évoque le sapin de Noël. C’est l’une des plus anciennes traces de l’existence du sapin de Noël en Alsace voire en France. Ce texte décrit les traditions, les fêtes autour de ce sapin de Noël à Sélestat. Un passage en particulier précise comment il faut décorer le sapin (Meyen).

La Légende du Sapin de Noël 

 

 

 Il était un fois, en Allemagne, il y a très longtemps, un bûcheron.  

En rentrant chez lui, par une nuit d’hiver claire mais glaciale, l’homme fut ébahi par le merveilleux spectacle des étoiles qui brillaient à travers les branches d’un sapin recouvert de neige et de glace.
Pour expliquer à sa femme la beauté de ce qu’il venait de voir, le bûcheron coupa un petit sapin, l’apporta chez lui, et le couvrit de petites bougies allumées et de rubans.
Les petites bougies ressemblaient aux étoiles qu’il avait vues briller, et les rubans, à la neige et aux glaçons qui pendaient des branches.
Des gens virent l’arbre et s’en émerveillèrent tant, surtout les enfants, que bientôt chaque maison eut son arbre de Noël.